Comments

3/recent-comments

Souvenirs: Chronique: L’ « A NON » du référendum du 20 mars 2016 : le choix du vrai citoyen. Par Abdou Guèye Imane

A= Abstinence
On nous a appris à l’école élémentaire que la démocratie est le « Gouvernement du Peuple par le Peuple pour le Peuple ». A vrai dire c’est ça. Pour qu’un citoyen ait son mot à dire il DOIT Obligatoirement voter aux élections qui se déroulent dans son pays. Cela implique l’existence d’une république très démocratique imbue d’hommes politiques intègres au service de leur nation et des citoyens qui savent prendre leur destin en main : choisir les bons hommes aux bons endroits et dans les meilleurs moments.
A l’époque de nos ancêtres, le Sénégal ne disposait pas ni de pétrole ni de bombes pour imposer son hégémonie aux supers puissances du monde. Sa force face aux autres contrés du monde était centrée sur les qualificatifs tels que : le Djom, le Foula, la fahida, le Ngor et la Téranga qui sont plus chers que l’argent et plus forts que la bombe.
Actuellement, la donne a changé.  On ne reconnait plus l’Elite de l’analphabète. L’école et les daras ne produisent que des bêtes sauvages qui embrouillent la pensée des hommes faibles d’esprit: les ignares
Les savants (professeurs, maitres, avocats, procureurs, techniciens, marabouts…..) pas l’unanimité, camouflent la vérité au détriment du mensonge dans leur propre intérêt : l’argent ou la célébrité
Si Amsatou Sow Sidibé et son disciple Ismaila Madior Fall se trouvent en déphasage à propos d’un article ou d’une loi simple qu’un nouveau bachelier orienté à la faculté de droit et des sciences juridiques à qui n’a pas encore payé ses droits d’inscription peut l’interpréter facilement : ce n’est là que du « beuré boukki ak bamm », « kou eup doléy mana dane ».
Là où le journaliste de renommée internationale aux articles intéressants garnis de valeurs qui faisaient vibrer tout un pouvoir dans le mensuel « La Gazette », je veux nommer mon idole Abdou Latif Coulibaly se tait dans cette situation embarrassante qui brouille le peuple se trouvant dans un dilemme notoire. Et cononue de défendre un gouvernement en perpétuel stage.
Son conjoint Madiambal Diagne et ses Lundis dans son journal « Le Quotidien », qui ravissait ses lecteurs de par la véracité de ses analyses. Mais où est Cheikh Yérim Seck  de Dakaractu? Ah lui peut être son silence est synonyme de liberté. Weuy mane le chroniqueur Tamsir Jupiter Ndiaye est dans les barreaux. Pourtant avec lui à l’époque on savait où se trouvait l’horizon avec l’hebdomadaire « Nouvel Horizon ».
Hééé sama Yaye Penda Mbow borom lamine bou nékh bi, la société civile s’alarme.
On fait recours à Mamadou Ibra Kane du Groupe Futurs Médias, Pape Alé Niang de la 2STV et de Dakarmatin, Baye Omar Guèye de SUD FM, Pape Cheikh Sylla de D-Médias, Ousmane Sène du Groupe Walfadjiri et Pape Ngagne Diagne ou de Khalifa Diakhaté; certes se sont des guerriers mais ils se trompent souvent de cibles concernant leurs invités.
Le référendum du 20 mars 2016 est tout près de nous alors que tout est flou. Que devrais-je faire ?
La meilleure solution est de s’Abstenir.
S’abstenir alors que le NON est là, pas du tout.
NON
NNon
Le Président de la république Macky Sall au paravent Directeur, Ministre, Premier Ministre et Président de l’assemblée nationale,  ne pas nier savoir les articles et lois contenus dans la constitution. Il nous avait promis de réduire son mandat. Durant quatre bonnes années il somnolait le peuple. Il nous a mené en bateau, il a trahit la confiance des jeunes qui espéraient que les temps de propagande et mensonges des hommes politiques  ont connu son terme. Là, l’imam a fauté de son propre gré ; il est donc responsable de ses actes. Sa prière est invalide tandis que ses suiveurs ont bonnement validé leur prière. Il croit avoir trompé le peuple, mais non il se trompe lui-même. On n’a pas besoin d’être juriste pour savoir que sa démission pourrait régler l’affaire de réduction du mandat. La majorité présidentielle évoque souvent le tripatouillage de la constitution en 2008 par sounou Mame Wade Abdoulaye en passant par voie parlementaire pour augmenter la durée du mandat du Président.
Monsieur le Président si sounou mame Wade a fait du Dialgati, pourquoi s’appuyer sur ses dialgatis pour faire un mandat de 7 ans : « allali sathi kouko dieunda sathia nga ».
Le peuple doit sanctionner le Président Macky Sall de ses actes en votant Non car le référendum ce n’est pas seulement Macky Sall qui peut le faire pour le Sénégal. On peut attendre jusqu’il quitte le pouvoir pour qu’on puisse faire un référendum pour nous même, sinon les fils politiciens vont suivre la voie qu’il a suivi prétextant que le peuple est mou.
Je vote donc Non.

Non non faut pas voter non.

O=Oui
La réduction du mandat est nécessaire même si les autres points parmi les 14 qui restent présentent des failles, maintenir le mandat à 5 demeure un atout pour le peuple.
On est là devant une oppostion faible qui ne maitrise pas le contenu de ses discours et qui vient toujours s’opposer pour s’opposer. Ils prétendent etre la voix du peuple ; pouf dou deug.
Ma solution est donc de voter pour le Oui. Pas pour plaire au Président ou déplaire à l’opposition mais pour limiter le séjour éternel des gouvernants dans le pouvoir et croient etre dans une république monarchique
.
Oui je vote Oui.

Eupteulow, très dangereux de voter de voter Oui.

Mais pourquoi ?

On va faire un peu des mathématiques :
Si Macky nous dit qu’en 2024 :
1+1 =1 et 7+5= 5
Alors 5+5=10
D’où qu’en 2029 7+5+5= 17
Hiiiii bobou bakhoul au pouvoir en 21ième siécle c'est honteux pour le Sénégal une république modèle en démocratie pour les pays africains.

Le Oui Woroul
Lou déss kay moy dém thio mbagn gathié ya dieul benna Oui ak Benna Non mou diokh la :

N= Nul
D’où rendre nul le référendum.

Li lane la sama gayi?

L’A NON du référendum.
A=Abstinence
N=Non
O=Oui
N=Nul

DJOLOF 24: Par Abdou Gueye Imane
Share on Google Plus

About Abdou Guéye

This is a short description in the author block about the author. You edit it by entering text in the "Biographical Info" field in the user admin panel.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Veuillez saisir votre commentaire.
Soyez courtois,humble et respectueux; tout le monde vous lit.