DIRECT

Petit poème du journaliste Ahmet Ly en Hommage à Djibo Leity Ka

Djibo Leyti KA
A chaque fois qu'on rend hommage, 
c'est parce qu'il y'a un dommage. 
Djibo est parti.
un point d'obscurité dans l'élégance
Un brusque bégaiement matinal qui freine l'éloquence.
Djibo est parti
La tranquillité d'esprit endeuillée
La souplesse humaine touchée
Le verbe facile a jamais bouclé
Djibo est parti
Et la beauté naturelle
Succomba devant l'Éternel


Lire aussi:  Décès de Aliou Sow l'entrepreneur Sénégalais Le portrait de l'homme africain

Aucun commentaire

Veuillez saisir votre commentaire.
Soyez courtois,humble et respectueux; tout le monde vous lit.

Les articles phares de la semaine