DIRECT

Barkédji: ADEB un bébé né en 2016 court plus vite que Usain Bolt

SALLE BIBLIOTHÈQUE INFORMATIQUE
Barkédji, nouvelle commune née de l’acte de 3 de la décentralisation est un village situé à environ 35 kilomètres de son   département Linguère.

Un village où cohabitent peulhs en majorité, wolof et quelques maures ; dont l’activité principale génératrice de revenus pratiquée dans ce milieu est l’élevage.
Qui dit élevage, dit terre et eau.

L’éducation y est aussi très développée car l’école Bamol Sow, unique à l’époque était une école d’excellence dans la mesure où plusieurs hommes forts (politiciens et bureaucrates) du Sénégal y sont passés (Ndlr).

Fin 2015 début 2016, l’unique forage qui alimentait tout le village était tombé en panne plongeant ainsi éleveurs, agriculteurs bref tout le village dans l’émoi et la consternation.

Mais « à toute chose malheur est bon » dit l’adage.

En effet, des jeunes ambitieux ressortissants de ce village épaulés par leurs ainés et parents, soucieux du devenir de leur village ont mis en place un comité pour venir en aide à la population assoiffée.

Après le retour à la normale, ces jeunes élites ont eu l’idée de constituer une association afin d’apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les barkédjois.
L’idée est traduite en acte car l’association nommée Actions pour le Développement de Barkédji (ADEB) est constituée avec à sa tête une présidente (Pambi Sow) secondée par un Secrétaire général (Ass Bahaid Sow), une trésorière (Aby Dembal Sow), un comité de santé dirigé par le Docteur Amadou Sow, un comité chargé de l’éducation (Fatou Abdoulaye Sow), un comité représentant les ressortissants de la diaspora (Djoubeyrou Sow et Aldiouma Sow), un comité chargé des affaires juridiques (Ousmane Diallo,  et Touradou Sow), un comité chargé des relations extérieures dirigé par Bohom Sow et Biram Sow, la culture assurée par Babacar Sow pour ne citer que cela.

L’année dernière, l’association a entamé ses activités par l’organisation d’une journée de consultations gratuites qui a permis de déceler quelques maladies dont souffrent les populations.

Parmi ces maladies on peut citer : l’hypertension artérielle, anémies sévères, infections urinaires, le diabète et deux cas de tuberculose.

Cette année en partenariat avec une ONG de développement et de solidarité basée en France et d’autres fils de Barkédji à l’instar de Youga Sow DG de la SOCCOCIM, Mamadou Birassi Sow DG à SCHELL, Ousmane Sow homme d’affaires …l’ADEB a pu mettre à la disposition des élèves une salle de bibliothèque et d’informatique dont le coût du financement est estimé a plus de 6 000 000 F CFA.

D’ailleurs, ces partenaires vont séjourner dans le village du 08 au 13 Octobre 2017 pour le perfectionnement de la salle et la réfection des certaines tables-bancs gâtées par l’usure.

L’association compte organiser le vendredi 13 octobre 2017 des consultations en ophtalmologie et en médecine dentaire.

« Un barkédjois un livre » est un projet en gestation.

 A noter aussi que l’association va mettre à la disposition du poste de santé, du matériel médical comme des lits, tables de consultation et lampes ophtalmologiques.

Donc rendez-vous le 13 octobre 2017 à Barkédji.

Vive ADEB et ses partenaires.

Aucun commentaire

Veuillez saisir votre commentaire.
Soyez courtois,humble et respectueux; tout le monde vous lit.

Les articles phares de la semaine